Partagez|

Like Old Times [Feat. Andrew]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Victoria R. Dashwood
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

▌INSCRIT LE : 23/11/2014
▌MES HISTOIRES : 497
▌AGE DU PERSO : 23 ans
▌MY STORY: :

Est née et a grandit à Gainesville en Géorgie ϟ A été championne de tir à l'arc ϟ A étudié les arts plastiques dans une université de New York ϟ Sa mère est morte dans ses bras après avoir été mordue par son oncle ϟ Son père s'est sacrifié pour qu'elle puisse se sauver ϟ Elle a survécu seule pendant trois semaines avant de rencontrer William ϟ Fait partie du comité ϟ Est éclaireuse pour le camp ϟ Privilégie l'arbalète pour tuer discrètement les zombies ϟ Aime peindre durant son temps libre ϟ Est prête à tout pour protéger les survivants

Avatar par: ©TAG
Gifs: ©Tumblr et ©Giphy


▌CÉLÉBRITÉ : Jennifer Lawrence
▌POINTS DE SURVIE : 11
Age : 29


MessageSujet: Like Old Times [Feat. Andrew] Mar 2 Déc - 23:46

« L'amitié sans confiance, c'est une fleur sans parfum. »
Andrew && Victoria



Gainesville, Géorgie. Douze jours après l'infection. Cela faisait presque deux semaines que le calvaire de Vicki et celui du reste du monde avait commencé. Après la mort de Ryan, la jeune femme s'était retrouvée entièrement seule mais elle avait gardé espoir que les secours viennent un jour l'arracher à cet enfer. Les jours passèrent et Victoria réussit à survivre grâce aux distributeurs de friandises et de boissons présents dans le stand de tir à l'arc où elle avait trouvé refuge. Très vite, elle se retrouva sans eau et sans électricité. Le jour, rassurée par la lumière du soleil, la jeune femme ne prêtait guère attention aux rôdeurs qui se trouvaient à l'extérieur. Mais la nuit, lorsqu'elle essayait, en vain, de fermer les yeux, elle n'entendaient que leurs râlements incessants qui lui glaçaient le sang. Terrifiée à l'idée d'affronter ces monstres, Vicki n'osait pas quitter son refuge mais très vite, les vivres manquèrent et elle dut se résoudre à sortir. Elle n'était bien évidemment pas préparée à une telle épreuve et cette première sortie allait irréversiblement changer ce qu'elle était.

Munie de son arc et de ses flèches, Victoria sortit prudemment dans les rues de Gainesville. Le spectacle qui s'offrit à elle était des plus chaotiques. Vitrines brisées, carcasses de voitures brûlées, cadavres sur le sol... Elle se trouvait dans les rues de son enfance et pourtant, elle ne reconnaissait plus rien. Instinctivement, elle se dirigea vers l'épicerie la plus proche, évitant les rôdeurs qui étaient peu nombreux. Elle se mit alors à espérer que leur nombre diminuait en l'absence de chair fraîche. Lorsqu'elle entra dans l'épicerie, Vicki scruta attentivement l'endroit, la peur au ventre. Elle entendit alors du bruit quelques rayons plus loin. Prenant son courage à deux mains, elle avança lentement vers ce bruit, empoignant une de ses flèches pour la planter entre les deux yeux de ce rôdeurs. Mais lorsqu'elle arriva dans le rayon, elle s’aperçut qu'il s'agissait d'un survivant comme elle. Victoria était alors soulagée et heureuse d'avoir enfin trouvé un autre être humain. Les deux survivants se présentèrent et l'inconnu emmena Vicki dans son refuge. Il s'appelait Emmett, il avait trente deux ans et avait perdu sa femme le premier jour de l'épidémie. Depuis, il se barricadait dans son appartement au dernier étage d'un immeuble. Il ne sortait que pour récupérer des vivres et évitait soigneusement les zombies.

Emmett proposa à Vicki de rester avec lui. Persuadée qu'ensemble ils seraient plus forts, la jeune femme accepta. Le lendemain, ils se rendirent ensemble au stand de tir à l'arc pour que Victoria récupère quelques affaires ainsi que des flèches pour son arc. Sur le chemin, Vicki crut voir une bouteille d'eau à l'intérieur d'une voiture et comme chaque denrée était capitale, surtout l'eau, elle arrêta Emmett pour la récupérer. Les vitres étaient brisées et lorsqu'elle passa son bras pour attraper la bouteille, elle se coupa sur un bout de verre. Emmett se précipita vers elle mais Vicki le rassura, la blessure était superficielle. Emmett posa alors son sac à dos sur le sol et en sortit une compresse ainsi que du désinfectant. Le monde avait changé et la moindre petite blessure devait être prise au sérieux, il ne voulait pas que le bras de Victoria s'infecte. Rapidement, il soigna la jeune femme mais ce cours laps de temps suffit au zombie qui avait traversé le pare-brise de cette voiture à s'en prendre à Emmett. La colonne vertébrale brisée par le choc, le rôdeur ne pouvait se déplacer qu'en rampant au sol à la force de ses bras. Ni Vicki, ni Emmett ne le virent arriver. Le zombie attrapa alors violemment la cheville du jeune homme qui s'écroula sur le sol. Emmett essaya péniblement d'attraper le tournevis qui était accroché à la ceinture de son pantalon mais il dut y renoncer pour empêcher le zombie de le mordre.

Tétanisée, Vicki n'arrivait plus à bouger. Il lui aurait pourtant suffit d'attraper une de ses flèches pour éliminer le rôdeur mais la peur la dévorait avec une telle intensité qu'elle en était incapable. Emmett hurlait son prénom pour qu'elle lui vienne en aide mais Victoria était sous le choc. Tuer un zombie immobilisé par des cordes était une chose mais tuer un zombie en pleine action en était une autre. Le rôdeur ne tarda pas à mordre Emmett, signant ainsi l'arrêt de mort du jeune homme qui hurla de douleur. Alertés par les cris du survivant, une dizaine de zombies firent leur apparition. Emmett lança un regard de détresse vers Vicki mais la jeune femme savait qu'il était perdu. Une horde commençait à se former et elle céda à la panique, préférant abandonner son seul allié pour s'enfuir. Victoria attrapa le sac d'Emmett et lui tourna le dos avant de courir de toutes ses forces vers le stand de tir à l'arc. Une fois à l'abri, la jeune femme s'effondra littéralement en larmes, honteuse d'avoir lâchement abandonné un autre être humain. Vicki mit plusieurs jours à s'en remettre et à vrai dire, elle ne s'en est toujours pas remise. Elle s'en voulait de ne pas avoir réagi, d'être restée bêtement immobile, d'avoir tout simplement regardé Emmett mourir. Elle culpabilisait de l'avoir rencontré, de lui avoir demandé de l'accompagner au stand, de s'être blessée sur ce bout de verre. Si Emmett ne l'avait pas rencontré, il serait très probablement encore en vie et cette idée brisait le coeur de la jeune femme à chaque fois qu'elle pensait à lui.

Durant deux jours entier, Vicki resta recroquevillée sur elle même sans boire ni manger. Épuisée à force de pleurer, elle finit par s'endormir, faisant un rêve où elle avait le courage de sauver Emmett, le courage d'affronter ces maudits rôdeurs. Et lorsqu'elle se réveilla, elle se promit que plus jamais elle ne ferait preuve d'une telle lâcheté. Plus jamais elle n'abandonnerait un autre survivant à son triste sort, infecté ou non. Pour sa mère, pour son père, pour Ryan, pour Emmett... elle se battrait jusqu'à son dernier souffle pour protéger tous ceux qu'elle croiserait. Vicki mangea et but de l'eau pour reprendre des forces puis elle monta sur le toit du stand de tir à l'arc et s'entraîna à tuer des rôdeurs en mouvement. Elle apprit à devenir le prédateur et non plus la proie.

Cette histoire, Vicki ne la raconta qu'à deux personnes. Les deux seuls survivants auxquels elle avait accordé toute sa confiance. Le premier était William, le premier survivant qu'elle avait rencontré après la tragédie d'Emmett. Le deuxième était Andrew, un membre du Comité avec qui elle s'était immédiatement entendu. Un homme qu'elle admirait beaucoup et qu'elle considérait comme le survivant le plus aguerri de tous. Pour une raison qu'elle n'aurait su expliquer, Victoria se sentait bien à ses côtés. Andrew était le seul survivant à l'avoir complètement cerné, le seul survivant avec qui elle pouvait être elle même sans porter un masque. Elle adorait partir en mission de ravitaillement à ses côtés tout comme elle adorait avoir de longues discussions avec lui. Andrew était indéniablement le survivant le plus secret et le plus mystérieux de tous. Vicki aimait apprendre à le connaître petit à petit, plus elle en apprenait sur lui, plus elle l'appréciait et plus elle l'admirait. Andrew était rapidement devenu un modèle pour elle. Et même si ce dernier ne se confiait que rarement, Victoria avait deviné qu'il trainait derrière lui un lourd passé et une vie peu joyeuse. Cela la poussait à se montrer protectrice envers lui. Lui arracher un sourire était devenu sa mission personnelle.

Mais depuis que le camp avait été construit, les deux survivants s'étaient éloignés, au plus grand regret de Victoria. La gestion de l'île et les différentes missions de ravitaillement leur prenaient beaucoup de temps et sans le vouloir, ils avaient prit des chemins différents. La présence d'Andrew manquait cruellement à Vicki et lorsqu'une mission de ravitaillement à Buford fut proposée, elle sauta sur l'occasion pour demander à Andrew de faire équipe avec elle, comme au bon vieux temps. Ensemble, ils partirent donc avec trois autres binômes d'éclaireurs direction Buford. La route serait l'occasion pour les deux survivants de se retrouver et de se raconter leurs dernières péripéties. Vicki et Andrew partageaient seuls la même voiture. La jeune femme lui laissa le volant et entama la discussion.

Alors? Dis moi tout. Combien de demoiselles en détresse as-tu secouru depuis la dernière fois?

Demanda t-elle sur le ton de la plaisanterie. Vicki savait que malgré ses airs de baroudeur solitaire et distant, Andrew avait un grand coeur et n'hésitait pas à risquer sa vie pour sauver les autres. C'était d'ailleurs l'une des nombreuses raisons pour lesquelles elle l'appréciait autant.


Code by Silver Lungs

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Andrew Harper
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

▌INSCRIT LE : 29/11/2014
▌MES HISTOIRES : 884
▌AGE DU PERSO : 36 ans
▌MY STORY: :
☣ Ancien Armurier ☣ Très secret, discret et distant ☣ N'est pas très sociable ☣ Est l'un des membres du comité ☣ Éclaireur depuis la création du camp ☣ A connu Ed en premier ☣ Ne se sépare jamais de son arbalète, une Horton Scout ☣ Est plus à l'aise avec les armes blanches qu'à feu ☣ ...

▌CÉLÉBRITÉ : Norman Reedus
▌POINTS DE SURVIE : 29


MessageSujet: Re: Like Old Times [Feat. Andrew] Jeu 4 Déc - 0:13


Like Old Times.....
▽ Victoria & Andrew 





Le soleil se levait, éclairant l’eau entourant l’île sur laquelle nous avions installé notre campement. Cette nuit, je n’avais pas trouvé le sommeil et donc assis en haut de la bute sur laquelle j’avais installé ma tente je regardais les maisons, les tentes, les camping-cars dans lesquels se trouvaient tous ces survivants que l’on avait accueilli. Le calme régnait, seuls le clapotis de l’eau, les rares bruits du campement encore endormi et  le tabac crépitant de la roulée que je fumais parvenaient à mes oreilles. J’appréciais ce calme, sûrement l’une des raisons pour lesquelles je me reposais moins, préférant profiter du calme pour m’apaiser. Calme qui cesserait de suite d’exister dès que les rayons du soleil chatouilleront les paupières des survivants et qu’ils s’affaireraient tous à leurs taches. Le bruit, les discussions, les éclats reprendraient… J’inspirais longuement, recrachant lentement la fumée.

Je me souviens parfaitement de ma rencontre avec Edward, je l’avais accepté, sa manière de faire, d’agir était en adéquation avec la mienne. Mais j’avais pris du recul lorsque notre route avait croisée celle de huit autres personnes. C’était beaucoup me demander. J’étais conscient qu’il fallait survivre, mais pourquoi devoir se retrouver à plusieurs, devoir s’inquiéter pour tant alors que l’on peut se passer de tant de préoccupation lorsqu’on est seul. J’aurais pu partir, poursuivre seul, mais Edward avait su me faire rester, me faisant peser le pour et le contre, et je m’étais laissé convaincre. Je ne le regrettais pas, après tout, ici j’avais un but, protéger, j’avais de quoi m’occuper avec les escapades, je n’étais pas seul, je ne manquais de rien et empêchais les autres de manquer de quoique ce soit. Après tout, moi qui n’était rien avant cette épidémie, rien de plus qu’un armurier de bas-étage au passé complexe et pathétique, voilà que je me retrouve aujourd’hui, l’un des dix membres d’un comité prenant et discutant les décisions les plus adaptées à notre communauté. Comment s’imaginer arriver jusque-là ?
Mais je restais le même, effacé, discret, à l’écoute, toujours, mais silencieux, n’en pensant certes pas moins mais ne perdant pas de temps avec des échanges inutiles. Peut-être étais-je vu comme le désagréable du groupe, le rebelle, l’introverti qui ne veut pas aller vers les autres, mais cela m’importe peu, ce n’est pas totalement faux après tout. Disons simplement que je n’ai pas le caractère qui va avec ce genre de vie en communauté. Solitaire, voilà ce que je suis, tout simplement. Peut-être est-ce mal vu par certains, il n’empêche que j’ai malgré tout réussi à atteindre quelques affinités, à faire suffisamment d’effort pour accorder un peu plus ma confiance à autrui.

J’allais d’ailleurs rejoindre aujourd’hui l’une de ces personnes. J’écrasais ma clope, me préparant rapidement en vue d’une nouvelle sortie. Je me portais continuellement volontaire, désireux de m’échapper du camp, respirer un peu ‘d’air frai’ si je peux tourner ainsi la chose… Aujourd’hui, Victoria me donnait l’occasion de m’échapper de nouveau. Une expédition à Buford avait été programmée, Vicki, membre du comité elle-aussi, en avait la charge.
Victoria, bien l’une des premières du comité avec laquelle je me suis rapidement entendu. Une jeune demoiselle que je ne comprenais pas au premier abord. Malgré notre situation, malgré toutes les difficultés, elle ne perdait jamais ce sourire, comme si tout allait s’arranger, baignée dans un optimiste qui, a vue d’œil, semblait sans limites. Elle m’avait intrigué et c’est cet éveil de curiosité qui me permit de découvrir ce que cachait réellement ce sourire. Une réalité tout autre que celle que je m’étais imaginé en la découvrant la première fois. Son sourire me sembla alors plus comme une carapace qu’autre chose, lui permettant de se protéger des questions et inquiétudes, gardant son véritable ressenti pour elle-même, une fois qu’elle se pensait à l’abri des regards curieux et empli d’espoir, de réconfort. C’est cette Victoria qui m’a d’autant plus intéressé, forte et courageuse, cette Victoria qui me permit de faire un pas vers elle, de la connaître un peu plus, et je ne regretterais en rien d’avoir fait ce pas vers elle. Elle m’accorda sa confiance, me parlait, se laissait aller et j’étais là pour l’écouter, j’avais envie de l’écouter, d’en savoir plus sur elle, son histoire, ce qui avait fait qu’elle était ainsi aujourd’hui, une jeune fille sachant gérer une telle communauté en gardant un sourire vraisemblable aux yeux de bon nombre de survivants.  
Les premiers temps, il nous arrivait d’être souvent ensemble, partant en repérage, en mission de ravitaillement, nous avions de quoi nous occuper. J’appréciais ces escapades en duo, me permettant de la connaître d’autant plus, découvrant une personne certes forte moralement mais pas uniquement, doté d’une grande dextérité et habilité sur le terrain. La prenant clairement sous mon aile, la voyant évoluer chaque jour un peu plus, éprouvant presque de la fierté à la voir ainsi. Elle qui au départ n’était rien à mes yeux devint rapidement une personne comptant à mes yeux, une personne avec qui j’appréciais les conversations et ce même si elle les animait la plupart du temps, ou encore qu’elle en était le sujet, me permettant de la découvrir chaque jour un peu plus, appréciant la confiance qu’elle m’accordait, tentant de lui rendre du mieux qu’il m’était possible de faire. Mais le temps passa, notre camp au départ anodin prit bien rapidement de l’ampleur, les sorties se faisaient plus fréquentes mais pas que… Il fallait entraîner les nouveaux, faire les inventaires, aider à l’installation, explorer les alentours, garantir la sécurité du camp… Les taches s’accumulaient, si bien que notre duo s’effrita à mon plus grand regret. J’avais toujours l’occasion de voir Vicki lors des réunions du comité ou lorsqu’on se croisait entre deux raids, mais notre complicité n’avait plus l’occasion d’être aussi forte qu’auparavant. Chose que je regrettais.

Je descendais la petite butte, laissant derrière moi ma tente, ne prenant avec moi que mes armes fétiches dont je ne me séparais jamais : arbalète, couteau et Beretta, celles avec lesquelles j’avais quitté Atlanta et qui avaient survécu jusque-là. Je passais simplement à l’armurerie faire le plein de cartouche en vue de notre petite promenade de santé. Alors que j’arrivais près de la sortie de notre camp, là où nous avions garé nos quelques voitures, je vis les différents éclaireurs volontaires pour la sortie et surtout Vicki. Je prenais le volant, me retrouvant en voiture avec mon duo, c’était comme se retrouver à nos premières escapades, mais cette fois nous étions bien plus préparés et armés pour faire face aux rôdeurs… Alors que nous quittions le camp Victoria commença à rattraper le temps perdu, je lui répondis avec un haussement de sourcils :
« La dernière fois remonte à trop longtemps, j’ai arrêté de compter Vic. » Puis je lui jetais un coup d’œil avec un léger sourire en coin avant de demander à mon tour : « Et toi, tu ne fais pas trop de bêtises de ton côté ? » Je la laissais répondre, avant de reprendre avec cette fois plus de sérieux : « Sérieusement, t’as pas eu de soucis de ton côté ? » Au départ, même s’il m’arrivait de ne pas accompagner Victoria lors de ses excursions je parvenais toujours à avoir ou entendre un feedback, histoire d’être sûr qu’elle n’avait pas eu de soucis et surtout qu’il ne lui était pas arrivé quelque chose du genre de celle qu’elle avait vécu avant de rencontrer William… Mais au fil du temps je ne parvenais pas à toujours savoir comment elle s’en était sortie, comment ça se passait de son côté, je me rassurais juste légèrement en la voyant toujours mêlée aux autres et pas isolée.

ANDREW
(c) AMIANTE



_________________


« i was in the wrong place at the wrong moment. »
Andrew Harper ▬ Présentation, Liens & Sujets...

(c) Myuu.BANG!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Victoria R. Dashwood
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

▌INSCRIT LE : 23/11/2014
▌MES HISTOIRES : 497
▌AGE DU PERSO : 23 ans
▌MY STORY: :

Est née et a grandit à Gainesville en Géorgie ϟ A été championne de tir à l'arc ϟ A étudié les arts plastiques dans une université de New York ϟ Sa mère est morte dans ses bras après avoir été mordue par son oncle ϟ Son père s'est sacrifié pour qu'elle puisse se sauver ϟ Elle a survécu seule pendant trois semaines avant de rencontrer William ϟ Fait partie du comité ϟ Est éclaireuse pour le camp ϟ Privilégie l'arbalète pour tuer discrètement les zombies ϟ Aime peindre durant son temps libre ϟ Est prête à tout pour protéger les survivants

Avatar par: ©TAG
Gifs: ©Tumblr et ©Giphy


▌CÉLÉBRITÉ : Jennifer Lawrence
▌POINTS DE SURVIE : 11
Age : 29


MessageSujet: Re: Like Old Times [Feat. Andrew] Sam 6 Déc - 11:37

« L'amitié sans confiance, c'est une fleur sans parfum. »
Andrew && Victoria



Après s'être ressaisie suite à la mort d'Emmett, Victoria avait du survivre seule encore neuf jours. Neuf jours durant lesquels son courage et son moral furent mis à dur épreuve. Puis, elle rencontra William, un autre survivant solitaire, qui essayait de quitter la ville. Entre eux, le courant passa immédiatement et la confiance s'installa très vite. Ils devinrent des partenaires de survie, se soutenant dans chacune des épreuves qu'ils devaient affronté. Ils formaient un duo efficace et ne perdaient pas espoir que les secours arrivent un jour. Mais le destin leur avait réservé un plus grand dessein et ils rencontrèrent huit autres survivants avec qui ils allaient créer un véritable sanctuaire pour toutes les âmes en peine errant au milieu des rôdeurs. Avec ces nouveaux alliés, ils cherchèrent un moyen de survivre et de protéger tout ceux qui en auraient besoin. Vicki pensa alors à la presqu'île Island Dr ,sur le Lac Little River au Nord de Gainesville, et en parla à ses nouveaux compagnons de fortune. Tous trouvèrent qu'il s'agissait là d'une bonne idée et ensemble, ils nettoyèrent l'île pour en faire un lieu sûr, capable d'accueillir d'autres survivants. Ces dix compagnons, plus ou moins soudés, selon les personnalités de chacun, devinrent alors le Comité, chargé de prendre des décisions pour le bien être du camp.

Au sein de ce Comité, Vicki trouva très vite sa place. Sociable, souriante et altruiste, elle se lia d'amitié avec chacun d'entre eux mais un seul attira véritablement toute son attention. Il s’appelait Andrew. Mystérieux, solitaire, distant et redoutablement efficace sur le terrain, il sut piquer la curiosité de la jeune femme, qui s'intéressa très vite à lui. Victoria avait peur de se confronter à un mur mais à sa plus grande surprise, Andrew ne la rejeta pas. Progressivement, ils réussirent à s'apprivoiser l'un l'autre et une sincère amitié naquit entre eux. Très complices, ils partaient souvent ensemble hors du camp pour des missions de ravitaillement. Si Andrew était plus réservé et solitaire que Vicki, ils avaient cependant le même objectif, protéger et servir le camp. La jeune femme ne tarda pas à accorder toute sa confiance à Andrew. Il était le seul survivant avec qui elle avait le sentiment de pouvoir être elle même. Souriante et dynamique sur le camp, Vicki s'évertuait chaque jour à cacher la plaie béante qui meurtrissait son coeur. Elle voulait se montrer forte et rassurante aux yeux des autres survivants. Ils avaient besoin d'espoir et de réconfort, Victoria s'attelait donc chaque jour à leur en apporter. Et pour cela, elle ne devait jamais évoquer son passé et ses idées sombres. Elle se devait de porter le masque de l'espoir sans jamais faiblir.

Andrew était différent des autres. Dans ses yeux, Vicki se reconnaissait, bien qu'ils n'aient absolument pas la même expérience de la vie. Andrew avait vraisemblablement eu un passé plus difficile que Vicki mais elle se sentait tout de même en parfaite osmose avec lui. Comme s'ils avaient été destinés à se rencontrer. Comme s'il était le seul à pouvoir la comprendre et inversement. Elle se laissa alors aller à de diverses confidences, parlant pour la première fois de ce qu'elle avait vécu avant de rencontrer William, mettant de côté sa honte pour trouver une oreille attentive et des bras réconfortants. Andrew se livra à son tour, avec plus de réserve, n'évoquant que très peu de choses, préférant écouter Vicki. Chaque information venant de sa part était alors comme une pépite d'or pour Victoria qui voulait plus que tout découvrir la vie et le passé d'Andrew. Plus elle en apprenait sur lui, plus elle l'appréciait, plus elle l'admirait et plus elle avait envie de le protéger. Malgré son jeune âge et son inexpérience, Vicki comprit rapidement qu'Andrew avait du souffrir de maltraitance, bien que ce dernier ne lui en ait jamais parlé. Elle se jura alors qu'elle ferait tout pour qu'il n'ait plus jamais à affronter cela. Et pour la première fois, depuis le début de l'épidémie, Vicki comprit qu'elle pourrait être capable de donner sa vie pour un autre humain. Elle n'hésiterait pas à risquer sa vie pour sauver celle d'Andrew.

Puis, le camp prit de l'ampleur, les survivants affluèrent en nombre et les deux amis durent se résoudre à passer moins de temps ensemble afin d'assurer leurs nombreuses responsabilités. Victoria en souffrit beaucoup mais n'en montra bien évidemment rien. Elle se contentait des nouvelles que les autres pouvaient lui donner au sujet d'Andrew, prenant toujours soin de savoir comment ses missions s'étaient déroulées. Elle se contentait également des rares sourires qu'Andrew lui adressait quand ils se croisaient, un rayon de soleil dans ce chaos. Alors, quand l'occasion se présenta de faire à nouveau équipe avec lui, Vicki se jeta dessus sans réfléchir. Elle avait besoin de sa présence, elle avait besoin de retrouver cette complicité qui lui avait cruellement manqué. Lorsqu'elle retrouva enfin Andrew, Vicki eut envie de le prendre dans ses bras mais elle savait à quel point il n'était pas à l'aise avec les effusions de sentiments. Elle se contenta donc d'un sourire chaleureux et monta dans le véhicule. Lorsqu'il lui dit qu'il ne comptait plus les demoiselles en détresse qu'il avait sauvé, Vicki esquissa un sourire amusé. Andrew était, malgré lui, un chevalier des temps modernes.

Des bêtises? Moi? Jamais. Tu le sais bien.

Répondit-elle sur le ton de l'ironie. Vicki était connue pour être une vraie téméraire, risquant bien trop souvent sa vie. Elle pensa donc qu'Andrew faisait allusion à cela. Lorsqu'ils avaient encore le temps de discuter durant des heures, le jeune homme lui conseillait toujours de ne pas prendre de risques inconsidérés et de ne pas aller au devant du danger. Vicki lui promettait toujours de s’assagir et de ne pas tenter le diable mais une fois sur le terrain, avec l'adrénaline, elle ne respectait pas toujours cette promesse. Mais au fond, elle savait que pour sauver une vie, Andrew prendrait les mêmes risques. Le jeune homme prit ensuite un ton plus sérieux, cherchant à savoir si elle n'avait pas rencontré de gros soucis. Victoria lui lança un sourire sincère, heureuse de voir qu'il se souciait encore d'elle malgré la distance.

Je suis toujours là et en un seul morceau. Je m'en sors plutôt bien. Mais il faut dire que j'ai eu un bon professeur.


Répondit-elle en faisant allusion aux nombreux conseils prodigués par Andrew. Si Vicki avait réussi à survivre et à se former seule face aux rôdeurs, elle savait qu'elle ne serait pas aussi efficace aujourd'hui sans l'aide d'Andrew qui l'avait façonné à son image pour qu'elle devienne une survivante plus aguerri et redoutable.

Et toi?

Demanda t-elle tout simplement.


Code by Silver Lungs

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Andrew Harper
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

▌INSCRIT LE : 29/11/2014
▌MES HISTOIRES : 884
▌AGE DU PERSO : 36 ans
▌MY STORY: :
☣ Ancien Armurier ☣ Très secret, discret et distant ☣ N'est pas très sociable ☣ Est l'un des membres du comité ☣ Éclaireur depuis la création du camp ☣ A connu Ed en premier ☣ Ne se sépare jamais de son arbalète, une Horton Scout ☣ Est plus à l'aise avec les armes blanches qu'à feu ☣ ...

▌CÉLÉBRITÉ : Norman Reedus
▌POINTS DE SURVIE : 29


MessageSujet: Re: Like Old Times [Feat. Andrew] Lun 8 Déc - 23:55


Like Old Times.....
▽ Victoria & Andrew 





J’avançais vers Victoria et deux autres binômes. Cela faisait bien plusieurs mois que nous n’avions pas eu l’occasion de sortir effectuer notre rôle d’éclaireur à l’extérieur du campement. Je me souviens encore de notre première sortie. A cette époque, je ne lui adressais que des coups d’œil, ne me fatiguant pas à faire la conversation, lui en laissant le monopole. La seule chose que j’avais notée en elle, à cette époque, était son habilité extrême à manier son arc et ses flèches. On lisait dans son regard une certaine certitude additionné à une once de plaisir, et ce même si elle devait abattre des êtres qui étaient autant humains que nous un peu plus tôt. Ce n’est que petit à petit que je lui ai accordé plus d’attention, l’aidant finalement à faire les conversations, à lui rendre la pareille. Je m’étais rendue compte qu’elle était encore plus forte qu’elle ne le laissait paraître, qu’au fond, elle me ressemblait… à sa manière certes, mais il reste que nos caractères étaient semblables, ne serait-ce que lorsque cet éclair sombre et distant transperce son regard lorsqu’elle est éloignée de tous.
Je l’avais surprise, perçant un pan de sa personnalité qu’elle avait désiré garder caché, secret, enfouir pour qu’il ne s’ébruite pas, qu’il n’affecte pas la vision d’autrui à son égard, qu’il ne ternisse pas son image de fille optimiste et sûre d’elle. Alors j’avais décidé de la supporter dans son rôle, qu’est-ce que ça m’aurait apporté de l’ébruiter après tout ? Et c’est cela qui nous a rapproché, qui a fait que l’on a continué, pendant un temps, à explorer ensemble, un duo soudé et adapté l’un à l’autre, temps passé ensemble qui a beaucoup renforcé notre lien, notre amitié.

Je n’avais pas imaginé que le camp se développerait aussi rapidement, et je n’avais d’autant pas prévu que cela affecte notre binôme. Mais étant tous deux membres du comité il nous fallait prendre nos responsabilités : l’un formait pendant que l’autre partait en mission et ainsi de suite. Au départ, Victoria se confiait énormément à moi, me contant ses aventures avant de nous trouver et que l’on forme le camp, et je me plaisais beaucoup à l’écouter, la coupant que rarement, l’encourageant à détailler, elle avait beaucoup vécu, et même si elle s’évertuait à ne rien laisser paraître, elle avait été beaucoup affecté par l’apparition du virus, elle avait accumulé les blessures à chaque nouvelle perte. Je m’en rendais compte et ne pouvais que l’admirer de la voir continuer de sourire comme si rien de tout cela ne l’affectait réellement, comme si elle croyait éperdument qu’il restait un espoir. Il me plaisait de l’entendre se confier à moi, voir qu’elle me faisait confiance, mais ce que j’appréciais par-dessus tout était de la voir telle qu’elle est réellement, que pour une fois ce ne soit pas elle qui console et rassure mais l’inverse, qu’elle ait enfin droit à sa part de réconfort et de soutien.
De temps à autres elle tentait une question à mon encontre et il m’arrivait de lui rendre la pareille, de répondre à certaines de ses interrogations, d’assouvir quelque peu sa curiosité et ce même si je n’ai jamais été à l’aise quand il s’agit de parler de moi, préférant amplement écouter que prendre moi-même la parole. Je me rends bien compte que j’ai bien moins révélé qu’elle, que je me suis contenté des informations post-apocalyptiques plutôt que les réellement personnelles, laissant juste s’évader quelques sous-entendus, sachant qu’elle comprendrait par elle-même. Mais qui sait, peut-être un jour me laisserais-je réellement aller à lui dévoiler plus… A la seule condition qu’on se soit ravitaillé en alcool avant, bien sûr.

Revoir sa frimousse enjouée pour cette excursion me fit plaisir, je me l’avouais sans honte, elle m’avait manqué et la retrouver, retrouver leur complicité, me ferait le plus grand bien, comme un retour aux sources après l’essor explosif du campement. Je n’avais rien spécialement contre les autres, mis à part le fait que je sois plus du genre solitaire, du genre ours rabougri qui a du mal quand on change son quotidien. C’est pourquoi je fus soulager de voir que les deux autres binômes partageaient une voiture et que j’eus le droit de ne partager la mienne avec Vicki uniquement. Cela nous permettrait d’avoir nos conversations tranquillement sans être coupé par les interventions d’un autre membre de l’équipe des éclaireurs que je ne connaissais pas. A tout casser j’ai bien trop des doigts de mes mains pour compter ceux avec lesquels je communique réellement, du moins à ma manière. Bref, dans tous les cas, j’étais soulagé de n’être qu’avec Vic et démarrais sans plus de cérémonie, lançant la voiture toute cabossée sur la route en direction de Buford, ma partenaire ne tardant pas à lancer la conversation.
J’eus un léger sourire en coin lorsqu’elle nia, en vain, qu’elle n’avait fait aucune bêtise. Venant de sa part cela m’étonnait, Victoria a toujours été une casse-cou, tentant le tout pour le tout sans prendre au préalable le temps de réellement analyser la situation. En vue du contexte dans lequel on vit actuellement, c’est d’autant plus mettre ses jours en danger. Quelque chose qui m’avait légèrement inquiété lorsqu’on cessa petit à petit de partir ensemble à l’extérieur, savoir que je ne pouvais pas la protéger et ne sachant pas si quelqu’un la calculerait suffisamment pour deviner qu’il faut savoir prendre légèrement les devants avec elle. Sa présence aujourd’hui montre bien qu’elle se débrouille bien mieux que je ne le pensais à l’époque…
« Tu n’en fais pas voir de toutes les couleurs à tes partenaires au moins ? » Complétais-je en lui jetant un rapide coup d’œil, sachant parfaitement qu’elle allait nier de nouveau en clamant, ironiquement toujours, sa sagesse et son calme. Il n’empêche que je ne pus m’abstenir de lui demander plus sérieusement un rapide bilan de ses sorties effectuées sans moi, elle avait déjà beaucoup vécu, assisté à la mort de beaucoup de proches, j’espérais uniquement qu’elle n’avait pas vécu ça de nouveau sans que je ne sois là pour l’épauler. Elle me certifia qu’elle allait bien et je contenais un léger soupir de soulagement. J’eus un haussement de sourcil lorsqu’elle fit illusion à mes conseils, me décrivant comme un bon professeur. J’avais clairement pris Vicki sous mon aile, mais jamais je ne l’avais vu comme faible, inutile ou que sais-je. Je l’avais toujours vu comme une jeune fille avec un potentiel énorme, une jeune fille forte qu’il me plaisait de protéger et d’aider autant que je le pouvais. Aujourd’hui, je ne pouvais qu’être satisfait si mes conseils lui ont été utiles.
« Impatient de voir comment tu te débrouilles sur le terrain alors… Qui sait, peut-être que l’élève a dépassé le maître… » Dis-je avec une pointe de challenge dans la tonalité de ma voix, il était rare que je joue ainsi, mais retrouver Vicki après tant de temps me donner envie de profiter réellement de nos retrouvailles. Puis j’étais réellement curieux de voir comment elle avait évolué dans sa traque, sa chasse et son combat. Elle me retourna alors la question, à savoir si j’avais rencontré pour ma part un quelconque souci jusque-là. Je niais de la tête avant d’ajouter :
« Plutôt calme, vu le nombre d’éclaireurs à notre actif on part de plus en plus en petit groupe donc moins de perte et de mauvaises surprises. » Il y en avait parfois, mais beaucoup plus rares qu’autrefois, des morts, blessés ou mordus, on en compte toujours mais on prévient bien mieux ce genre de problèmes qu’au départ, étant bien mieux préparés, équipés et avertis du danger qui rôde infiniment à l’extérieur de nos murs.
ANDREW
(c) AMIANTE



_________________


« i was in the wrong place at the wrong moment. »
Andrew Harper ▬ Présentation, Liens & Sujets...

(c) Myuu.BANG!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Victoria R. Dashwood
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

▌INSCRIT LE : 23/11/2014
▌MES HISTOIRES : 497
▌AGE DU PERSO : 23 ans
▌MY STORY: :

Est née et a grandit à Gainesville en Géorgie ϟ A été championne de tir à l'arc ϟ A étudié les arts plastiques dans une université de New York ϟ Sa mère est morte dans ses bras après avoir été mordue par son oncle ϟ Son père s'est sacrifié pour qu'elle puisse se sauver ϟ Elle a survécu seule pendant trois semaines avant de rencontrer William ϟ Fait partie du comité ϟ Est éclaireuse pour le camp ϟ Privilégie l'arbalète pour tuer discrètement les zombies ϟ Aime peindre durant son temps libre ϟ Est prête à tout pour protéger les survivants

Avatar par: ©TAG
Gifs: ©Tumblr et ©Giphy


▌CÉLÉBRITÉ : Jennifer Lawrence
▌POINTS DE SURVIE : 11
Age : 29


MessageSujet: Re: Like Old Times [Feat. Andrew] Mer 17 Déc - 0:17

Like Old Times
Andrew && Victoria

Assise aux côtés d'Andrew, Victoria se sentait incroyablement bien. Elle n'avait pas ressenti cela depuis des semaines et elle était incapable de retirer le sourire qui s'était installé sur son visage. Andrew était son compagnon le plus fidèle, le plus loyal et le seul à qui elle avait accordé toute sa confiance. Lorsqu'il lui demanda si elle n'en faisait pas voir de toutes les couleurs à ses partenaires, elle sourit de plus belle. Il était vrai que Vicki était une coéquipière assez particulière. Digne de confiance, elle n'abandonnerait jamais un équipier mais téméraire et impulsive, elle pouvait parfois foncer tête baissée là où personne n'aurait osé aller, donnant ainsi quelques sueurs froides à ses partenaires d'un jour. Andrew faisait certainement allusion cela, il était le mieux placé pour savoir que partir en mission avec Victoria n'était pas de tout repos.

Tu leur poseras la question à notre retour.

Un peu d'optimisme, cela ne faisait pas de mal. Et puis, aux côtés d'Andrew, Victoria se sentait invincible, il n'était pas envisageable pour elle qu'ils ne survivent pas à cette mission de routine. Andrew rassura ensuite la jeune femme en lui faisant comprendre qu'il n'avait pas connu de gros soucis. Elle était contente d'apprendre que tout se passait bien du côté d'Andrew. Vicki acquiesça lorsque ce dernier affirma qu'il y avait moins de perte qu'auparavant. Elle aussi avait remarqué cela et ce pour son plus grand plaisir. Chaque vie sur le camp était importante, éclaireurs, gardiens ou survivants lambda, tous étaient sur le même pied d'égalité. Chaque perte était une tragédie et Vicki faisait donc tout son possible pour que plus aucune larme ne soit jamais versée. Mais les accidents pouvaient arriver si vite... Cela était malheureusement déjà arrivé que Vicki se voit contrainte d'abattre un survivant, infecté par un rôdeur. Cela lui déchirait à chaque fois le coeur mais elle préférait leur offrir une mort honorable plutôt que de les laisser devenir une de ces choses. Victoria espérait d'ailleurs que le même sort lui serait réservé si elle venait à être mordue. Pour rien au monde elle ne souhaiterait devenir un de ces satanés rôdeurs.

Oui. Et puis maintenant, nous sommes mieux entrainés, mieux préparés à affronter l'extérieur.


La solidarité au sein du campement était exemplaire et chaque survivant était heureux d'apporter sa pierre à l'édifice. L'échange de connaissances et de compétences était devenue monnaie courante sur l'île et les éclaireurs devenaient de plus en plus efficaces grâce aux conseils et à l'expérience des autres. Vicki en était le meilleur exemple. Grâce aux conseils et aux entrainements de William et Andrew, elle était devenue une éclaireuse bien plus efficace sur le terrain. D'ailleurs, Vicki avait elle aussi prit quelques survivants sous son aile afin de les aider à mieux affronter les rôdeurs et à savoir survivre dans n'importe quelle situation. Dernière recrue en date, Murphy Stevens. Fraîchement arrivée au camp, Murphy avait réussi à émouvoir Victoria qui s'était rapidement attachée à elle. Murphy souffrait de crises d'asthmes chroniques et le frère de la jeune femme l'avait surprotégée, lui interdisant de se servir d'une arme ou de sortir. Vicki ne comprenait pas ce choix, au lieu de protéger sa soeur, il l'empêchait d'apprendre à se protéger elle même. Et si, au grand malheur, Murphy était amenée à rencontrer des rôdeurs, elle ne tiendrait pas une seule seconde face à eux. Cela était impensable pour Victoria qui s'était alors mis en tête de la prendre sous son aile afin de lui apprendre à se défendre et à survivre seule. Après tout, son frère, lui, n'hésitait pas à affronter les zombies. S'il lui arrivait quoi que ce soit, Murphy serait perdue sans lui. Il était temps que quelqu'un la prépare donc à affronter toutes les éventualités.

D'ailleurs, en parlant de ça, figures toi que moi aussi j'ai une protégée maintenant.


Dit-elle avec un large sourire.

Elle s'appelle...

Vicki n'eut pas le temps de finir sa phrase. Les pneus de la voiture, qui se trouvait devant celle que conduisait Andrew, explosèrent forçant le conducteur a braquer et Andrew a freiner brutalement. Voulant éviter la collision, Andrew braqua sur la gauche mais deux de ses pneus explosèrent à leur tour et la voiture se retourna dans le bas côté. Choquée et blessée à la tête, Vicki eut du mal à reprendre conscience. Elle ne savait pas encore que des humains étaient à l'origine de leur accident mais elle n'allait pas tarder à le découvrir. De nombreux clous avaient été dispersés sur la route ne laissant aucune chance au convoi de survivants d'atteindre leur destination. Lorsqu'elle réalisa enfin ce qui venait de se produire, la jeune femme se tourna immédiatement vers Andrew afin de s'assurer qu'il n'avait rien mais le jeune homme semblait avoir perdu connaissance, le visage ensanglanté. Vicki n'arrivait pas à voir s'il respirait encore ou non. Elle hurla donc son prénom afin de le réveiller et s'effondra en larmes. Elle ne pouvait pas le perdre, non, cela était impossible. Vicki essaya alors de tendre le bras vers Andrew mais sa ceinture de sécurité l'empêchait d'être libre de ses mouvements. C'est alors qu'elle entendit quelqu'un ouvrir sa portière, elle tourna la tête, priant pour que ce ne soit pas un rôdeur affamé. La tête à l'envers, elle ne vit alors que des chaussures puis un couteau de chasse qui trancha sa ceinture. Encore dans les vapes, sa vision devenait floue, elle sentit alors deux mains la saisir par les épaules et l'extirper de la voiture.

Un homme la plaqua sur le sol afin de la désarmer et la releva. Il lui demanda son prénom mais Victoria était en état de choc après l'accident. Elle avait prit un violent coup sur la tête et avait besoin de soins. Agacé par l'absence de réponse de la jeune femme, l'inconnu la gifla si fort qu'elle s'écroula au sol. C'est alors que Victoria aperçut trois autres hommes armés. L'inconnu attrapa la jeune femme par le col de son blouson et la força à s'asseoir à côté des trois autres éclaireurs qui avaient survécu à l'accident. Deux membres du convoi étaient morts sur le coup tandis qu'Andrew était considéré comme mort. Face à Vicki, se trouvait l'un des éclaireurs qui était dans la première voiture de leur convoi. Son partenaire n'avait pas survécu à l'accident. L'inconnu pointa son arme contre sa tempe et tira froidement. Victoria hurla de toute ses forces et l'un des hommes armés la frappa pour la faire taire.

Fermes la ou on te fera la même chose!

Dit-il froidement. Puis, celui qui avait sorti Vicki de son véhicule, celui qui semblait être le leader de la bande, s'approcha des quatre éclaireurs encore en vie.

Vous avez plutôt intéret à collaborer.

Persuadés qu'Andrew était mort, aucun des quatre inconnus ne prêta attention à lui. Mais un autre danger, tout aussi inquiétant, attendait nos héros. Le coup de feu, tiré par l'inconnu, n'allait pas tarder à ameuter un groupe de rôdeurs!


Code by Silver Lungs

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Andrew Harper
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

▌INSCRIT LE : 29/11/2014
▌MES HISTOIRES : 884
▌AGE DU PERSO : 36 ans
▌MY STORY: :
☣ Ancien Armurier ☣ Très secret, discret et distant ☣ N'est pas très sociable ☣ Est l'un des membres du comité ☣ Éclaireur depuis la création du camp ☣ A connu Ed en premier ☣ Ne se sépare jamais de son arbalète, une Horton Scout ☣ Est plus à l'aise avec les armes blanches qu'à feu ☣ ...

▌CÉLÉBRITÉ : Norman Reedus
▌POINTS DE SURVIE : 29


MessageSujet: Re: Like Old Times [Feat. Andrew] Dim 21 Déc - 23:26


Like Old Times.....
▽ Victoria & Andrew 





Nous nous étions lancés sur la route, direction Buford. Au visage qu’elle affichait, Vicki était tout aussi satisfaite que l’on fasse de nouveau équipe ensemble, j’aurais été vexé du contraire. Elle évita de répondre à ma question sur ses nouveaux binômes et j’eus un sourire. « C’est ça, je me renseignerais… » Ça n’allait sûrement pas arriver, vu à quel point je suis sociable, mais qu’elle évite la réponse en disait déjà long. Je n’insistais donc pas.
On en vint à remarquer ensemble que les pertes lors des expéditions se faisaient plus rares. J’opinais lorsqu’elle ajoutait que l’on était bien mieux entraîné face aux zombies. Elle avait bien raison, les anciens forment les nouveaux d’abord sur le camp avant de les accompagner à l’extérieur et de juger s’ils peuvent ou non se débrouiller sans gardes. Aucun n’échappait à la règle, c’était plus sûr ainsi, et c’est ce qui avait diminué le nombre d’accidents. Il reste que les rôdeurs peuvent toujours nous surprendre, on n’est jamais vraiment préparé face à ce qu’ils vont faire et il suffit que l’un des éclaireurs n’ait pas esquivé suffisamment rapidement ou couru assez vite pour qu’il se fasse mordre. Souvent beaucoup paniquaient ou suppliaient à la vue des regards désolés ou encore emplis de pitié posés sur lui, d’autres restaient forts et attendaient le grand final ou le coup qui leur ôterait à jamais un membre et les priverait définitivement de sorties. C’était toujours mieux que mourir ou devenir l’un de ces êtres immondes…
Lorsque ça arrivait je préférais toujours le faire, non pas que ça m’éclatait au contraire, mais je préférais amplement prendre sur moi plutôt de voir les autres éclaireurs hésitants, sachant réellement comment si prendre et surtout craignant la culpabilité. Alors je le faisais préférant qu’ils me blâment plutôt qu’ils ne se blâment eux-mêmes, sachant que cela ne durait jamais longtemps jusqu’à ce que chacun se rende finisse par relever que c’était inévitable. M’effaçant simplement lorsque certains, parfois intimement liés à la victime, s’avançaient pour le faire eux-mêmes. Une preuve de force qui ne pouvait être rejetée, surtout pas dans la situation actuelle.

Je continuais de conduire, regardant la route, guidant la voiture à la suite du binôme qui nous précédait. Nous avions quitté le campement depuis quelques temps maintenant et nous ne tardions par à arriver à Buford pour nous lancer dans notre exploration et notre pillage des restes de la petite ville. Victoria reprit la parole pour me dire avec entrain qu’elle avait désormais pris une protégée sous son aile. J’eus un haussement de sourcils intéressé, me demandant qui donc avait pu ainsi attiser sa curiosité et son envie d’entraîner quelqu’un. Je n’eus pas besoin de l’interroger d’avantage qu’elle reprit la parole pour m’en dire plus, comme je m’en doutais. Mais je quittais bien rapidement mon sourire amusé pour la surprise.
Un bruit sourd se fit entendre, de suite, la voiture qui nous précédait se mise à déraper tandis que j’appuyais violemment sur le frein pour nous arrêter au mieux afin qu’on ne leur rentre pas dedans, je pensais les éviter mais ce fut au tour de nos propres pneus d’exploser dans le même bruit. Je sentis la voiture partir, perdant carrément son contrôle, tentant au mieux de la guider, je n’eus même pas le temps de me dire que quelque chose clochait que déjà nous nous retrouvions à faire un tonneau violent, je sentis mon crâne partir en avant et venir heurter le volant. Une vive douleur me happa, un sifflement assourdissant me coupant complètement de ce qu’il se passait à l’extérieur. Je tentais de me redresser lorsque je vis Vicki inconsciente mais ma vue se troubla et je perdis connaissance à mon tour.

Je ne sais trop après combien de temps j’ouvris les yeux, mais je finis par le faire. Un mal de crâne d’enfer me fit froncer les sourcils, je sentis un liquide chaud couler sur mes yeux me faisant cligner des yeux et ce même si j’étais à l’envers des suites de l’accident, m’essuyant je compris alors que je m’étais blessé à la tête. J’essuyais d’un geste las en jurant avant de me redresser vivement en repensant à l’état de Vicki avant que je ne m’évanouisse, ma tête vibra intensément mais je regardais à ma droite. Personne, un siège vide, une portière ouverte, pas la moindre trace de Victoria. Je sentis l’inquiétude monter et j’allais pour l’appeler : « Vic… » Lorsqu’un coup de feu me coupa en plein élan, suivi d’un cri que je reconnus. Victoria.
Je voulus me retourner mais toujours accroché je ne pus rien faire. J’entendis un homme la frapper et ensuite la menacer pour lui imposer le silence. Je ne réfléchis pas plus longtemps, faisant preuve d’une grande discrétion j’attrapais mon couteau pour couper ma ceinture, me maintenant d’un bras pour ne pas tomber et donc faire du bruit. Je me laissais glisser et attrapais mon arbalète qui était tombé à l’arrière, elle était armée mais pas de trace du carquois. Je retenais un grognement énervé mais m’attardais pas plus longtemps. Je me glissais hors de l’habitacle atterrissant sur l’herbe, ne prêtant pas attention au sang et à la sueur qui venaient chatouiller mes tempes. Je relevais suffisamment la tête pour voir quatre mecs debout, faces à Victoria et les trois autres éclaireurs. Où étaient les autres ? C’est alors que je remarquais un corps sans vie à côté de Victoria. Je n’y prêtai pas plus attention. Pas de temps à perdre avec ça pour le moment…

Je rampais pour remonter le fossé et me glisser à l’abri des arbres qui longeaient la route. Faisant aussi peu de bruit que possible j’entendais les râlements de rôdeurs s’approcher ce qui n’était pas du tout bon signe… Quoique… Ces imbéciles n’avaient soit rien dans le cerveau pour tirer dans une zone aussi dangereuse qu’ici, soit un plan de retrait… J’arrivais derrière un arbre, à quelques mètres derrière Vicki et nos trois autres compagnons, les quatre assaillants me faisant face sans me voir.
Je levais mon arbalète, visant l’un des hommes faisant face à Vicki, prenant soin à bien viser pour ne pas blesser l’un de mes compagnons. J’allais tuer un humain. Ça ne me fit pas plus ciller, avaient-ils cillé eux pour nous faire ainsi quitter la route, tuer froidement l’un des nôtres et menacer le reste d’entre nous ? Non. La seconde qui suivit je tirais, le corps de ma cible tombant mollement au sol, attirant ainsi l’attention de la petite troupe, les regards se levant vers les bois si bien qu’ils ne firent pas attention à la troupe de zombies qui sortait  des buissons derrière eux, attirés par le coup de feu et notamment l’odeur de la chair fraîche intensifiée par le sang de nos pertes.
Je fis volte-face pour me plaquer contre le tronc alors que j’entendais un coup de feu siffler à mon encontre, m’éraflant l’épaule, l’un d’eux avait de bons réflexes apparemment. Un cri retentit lorsque les zombies leur tombèrent dessus et les coups sifflèrent de nouveau mais cette fois pas à mon encontre. Je sortais alors de ma cachette, jetant mon Horton dans mon dos, plantant mon couteau dans le crâne d’un zombie qui se traînait vers moi avec un râlement macabre. Je sortis alors des bois pour rejoindre les miens, certains étant en prise avec nos assaillants, l’un menaçant notamment Victoria. La colère monta d’autant plus, j’avais imaginé moins sportif pour notre première  excursion après tant de mois…

J’arrivais derrière lui et le menaçais à mon tour, ma lame sous sa gorge, le maintenant par l’épaule pour qu’il ne tente pas de filer vainement. Crachant alors froidement :
« Tu la lâches tout de suite. » Un ordre simple, ne prêtant attention aux coups qui partaient toujours à l’intention des rôdeurs qui s’avançaient toujours autant. Je jetais alors enfin un coup d’œil à Victoria pour vérifier qu’elle n’était pas blessée, mais elle l’était, son étant n’avait rien de rassurant et me fis faire d’autant plus pression sur la gorge du gars.
ANDREW
(c) AMIANTE



_________________


« i was in the wrong place at the wrong moment. »
Andrew Harper ▬ Présentation, Liens & Sujets...

(c) Myuu.BANG!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Like Old Times [Feat. Andrew]

Revenir en haut Aller en bas

Like Old Times [Feat. Andrew]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: All around :: Les petites villes Alentours :: Buford-
votez



♕ Plus?

Suivez nous!